cinéma

Yves

Bf687b53d358f1b81cb43d660290eba05f46d6e9
Rapeur en puissance installé dans la maison de sa défuinte mamie pour composer son album, Jérèm, alléché par la promesse de ne pas avoir à régler les courses, accepte de tester un prototype de frigo intelligent destiné à lui simplifier la vie. Yves, le frigo en question finit par prendre une place de plus en plus grande dans l'existence d'Yves et de So, statisticienne de l'entreprise qui a mis Yves au point...

Entre chronique décalée et fable mordante, Yves papillonne dans le sillage de la caméra de Forgeard. Entre comédie potache, réflexion sur l'intelligence artificielle, romance déglinguée et création musicale inattendue, le film glisse d'un genre à l'autre avec une aisance déconcertante dans laquelle se glissent plutôt bien le duo Lebghil/Tillier. Cumulant les idées, Yves manque cependant parfois de recul pour les exploiter convenablement, c'est souvent dommage. Reste une drôle de parabole contemporaine qui ne fait jamais de son sujet un prétexte (le frigo est de presque toutes les scènes) et sous couvert de délire et de divertissement, se paie le luxe de faire réfléchir. Assurément clivant dans sa démarche, Yves reste une expérience originale et inventive. Rien que pour ça, il mérite le détour.

Publié le 26/06/2019 Auteur : Guillaume B.

Derrière le zapping des genres et des scènes, dans le portrait qu'il compose d'une famille recomposée totalement foutraque entre un rapeur fainéant, un frigo trop malin et une statisticienne audacieuse, Yves fait mouche. Décalé, mais assumé.


Mots clés : drame comedie