cinéma

La surface de réparation

0278c1f6ab4d55a521dc0aae8e83de94995e1eb0
Franck vit le football par procuration. Privé d'une carrière dont il aurait rêvé, il vivote à la lisière d'un club qu'il connaît comme sa poche, récupère les bévues des joueurs et surveille les intérêts du club. Un soir, il croise la route de Salomé, une jeune femme bien déterminée à profiter des joueurs et de leur salaire.

Premier film de Christophe Regin, La surface de réparation et son double portrait nocturne compose, à coup de contrepoints une jolie trame. Dans le sillage de son personnage principal, le film déroule un récit sec qui ne s'embarrasse guère d'explications. Regin préfère laisser ses images parler pour lui. La double découverte du personnage et de son univers se fait via une caméra posée aux plans construits qui laisse aux corps le temps de s'exprimer. A ce petit jeu, Franck Gastambide s'en sort plus que bien, menant une existence au jour le jour, il vit dans l'ombre d'un système qui n'a que faire de lui. Et Christophe Regin signe un film autant ancré dans son époque que fruit d'un savoir-faire déjà affûtés.

Publié le 18/01/2018 Auteur : Guillaume B.

 

Chronique de rêves brisés et d'espoir de paillettes, La surface de réparation dessine un portrait moderne et parfois glaçant incarné avec force par Franck Gastambide.

 

Film français de Christophe Regin

 

Avec Franck Gastambide, Alice Isaaz, Hippolyte Girardot, Moussa Mansaly.

 

Durée : 1h34.

 

 


Mots clés : Football portrait drame